Du vieux et du neuf Rétrospective de la saison 2016/2017 et sélection des cadres 2017/2018

Retraçons, à rebours, les étapes de la saison 2016/17 de freeski à la mode « freestyle » : fin mars, Andri Ragettli signait une première mondiale en clôture de saison. Le jeune homme de 18 ans, originaire de Flims, fut le premier à réussir un quad cork 1800 ! Autrement dit : à la faveur d’un saut de 35 mètres, Ragettli a réalisé quatre saltos arrière et cinq tours complets sur lui-même. « Je suis sacrément content d’avoir enfin réussi un quad. Pour nous les freeskieurs, le triple cork fait déjà partie du répertoire standard. J’espère pouvoir réaliser encore quelques quads à l’entraînement pour pouvoir le montrer bientôt en compétition », conclut Andri Ragettli au sujet de son exploit.

Un autre Grison a lui aussi fait sensation : l’homme le plus rapide à dévaler une montagne en marche arrière s’appelle dorénavant Elias Ambühl. Le sportif de 24 ans a établi un nouveau record du monde de vitesse en marche arrière, avec 131,23 km/h.

Sur le circuit des Championnats du monde, les freeskieurs ont été les principaux souffre-douleur des caprices du vent. Bien que les as du slopestyle figuraient parmi les favoris, l’équipe suisse de freeski n’a décroché aucune médaille en métal précieux.

Les prestigieux X-Games, en revanche, ont permis de récolter une moisson de médailles. Tandis que Giulia Tanno et Kai Mahler ont remporté deux fois le bronze en big air à Aspen, Mathilde Gremaud a triomphé à Oslo. La jeune Fribourgeoise de 17 ans a engrangé le maximum de points du jury pour son tout premier switch double cork 1080, un double salto arrière avec triple rotation.

Avec Sarah Höfflin, une autre Suissesse a assuré le show : à l’occasion de la Coupe du monde à domicile à Corvatsch près de Silvaplana, la Genevoise a remporté la victoire du classement général de la Coupe du monde en slopestyle ! Les athlètes de l’équipe suisse de freeski sont ainsi montés 18 fois sur le podium dans les disciplines big air et slopestyle. Les épreuves de Coupe du monde de Québec ont fait les gros titres : en l’espace de 18 heures, l’équipe a raflé pas moins de huit places de podium en big air et en slopestyle.

L’équipe suisse a subi sa première déconvenue dès le début du mois de janvier.  Le champion en titre de X-Games Fabian Bösch a dû déclarer forfait pour la saison à la suite d’une contusion au talon contractée lors d’une séance d’entraînement de skateboard.

L’équipe de half-pipe a dû faire une croix sur trois de ses talents. Yannic Lerjen, Fabian Meyer et la triple championne du monde de half-pipe Virginie Faivre ont quitté le circuit du sport d’élite en cours de saison.
Mais la relève a déjà pris place sur la ligne de départ du « demi-tube » : pour ses débuts en Coupe du monde, le Davosien Rafael Kreienbühl est allé chercher la 15ème place du classement, et ainsi la qualification pour les CM, avant de s’arroger le titre de champion du monde juniors fin mars à Crans-Montana. Avec plusieurs places dans le top 10, l’athlète chevronné Joel Gisler signe la meilleure performance de sa carrière en décrochant la 7ème
place en Coupe du monde par discipline, tandis que Frederick Iliano a retrouvé le chemin de la compétition à la suite d’une pause forcée de plus années pour raison de blessure.

Sélection des cadres 2017/2018

Pouvons-nous faire brièvement les présentations ? Voici à quoi ressemblera l’équipe suisse de freeski pour la saison 2017/2018 ; vers la liste des cadres.

Christian Bieri, 29 ans, a décidé de renoncer à disputer une saison supplémentaire. Le freeskieur de Sörenberg a annoncé son retrait après sa troisième opération des ligaments croisés et va désormais se concentrer sur des projets de film. Cyrill Hunziker, Till Matti, Nando Lehmann et Camillia Berra ont également fait leurs adieux au sport de haut niveau. Nous leur tirons notre chapeau pour les moments de freeski uniques qu’ils nous ont donnés et leur souhaitons bonne chance à tous pour leurs futurs projets !